l'Homochromie de la Seiche

 

Le mimétisme actif consiste à changer de couleur à cause  des modifications liées à l'environnement. Seuls certains animaux à sang froid en sont capables. Ce type de camouflage,  se manifeste généralement par un léger obscurcissement ou éclaircissement de la peau pour imiter approximativement l'environnement immédiat. 

 

Les céphalopodes ( comme la seiche ) sont des surdoués de l'homochromie active, démonstration en vidéo:

 

 

 

Dans cette vidéo, on peut voir les cellules pigmentaires changer de forme permettant ainsi à l'animal de modifier sa couleur et ses motifs.

 

Voyons ces cellules pigmentaires de plus près :

On les appelle Chromatophores. Elles sont responsables des brusques changements de couleurs du tégument (peau, poils, plumes..):

-soit par leur changement de taille, permettant ainsi un changement d'opacité et réflectibilité de la teinte.

-soit par déplacement du pigment (vers le derme ou l'épiderme)

Les chromatophores peuvent aussi être des cellules contenant  des structures réfléchissantes. Le changement de couleur sera du à la réorientation des lamelles réfléchissantes.

Fonction et composition du chromatophore

Comme nous l'avons dit le mimétisme de la seiche se fait sous l'action hormonale et nerveuse, on pourrait alors penser que l'animal agit par pur reflex. Mais le travail de Ludovic Dickel  a montré que la capacité de la seiche à adapter sa couleur résulte d'un véritable apprentissage, pas seulement de l'instinc. voir l'interview.

 


 Comme le caméléon, les céphalopodes utilisent le changement de couleur dans leurs interactions sociales. Ils sont également parmi les plus compétents en matière d'homochromie, ayant la capacité d'adapter leurs couleurs et leurs textures à l'environnement local avec une remarquable précision.

                                                       Ici, une étude menée sur des céphalopodes:

                       

Sur ce tableau on constate que Loligo pelei,  calmar vivant en groupe possède plus de patterns ostentatoires et moins de dissimulation que les deux autres espèces toutes deux solitaires. Sa "palette" de chromatophores s'est adaptée à la communication.

Le mode de vie influence l'homochromie, soit dans un but de camouflage chez les espèces solitaires (Patterns de dissimulation), soit dans un but de communication de séduction chez les individus grégaires (Patterns ostentatoires).

On se rend compte ici de la densité des chromatophores et de la précision  de la seiche pour créer des motifs et même imiter le mouvement du reflet des vagues sur son dos par le "clignotement" des couleurs. Sans oublier que la peau peut changer de texture, elle peut se couvrir d'épine, se feuilleter ou redevenir lisse tout en changeant de couleurs et de motifs  avec les quelques milliers de chromatophores que possèdent la seiche. Ce talent est du à son incroyable mémoire et à sa capacité d'apprentissage éfficace de ses erreurs.

 

Le mimétisme actif dépend de la vision de l'animal, une bonne perception des contrastes est essentielle pour imiter le substrat: Ludovic Dickel nous a dit que la seiche voyait en noir et blanc et perçoit la lumière polarisée.

 

Ainsi, la seiche, en bon céphalopode qui se respecte, sait tirer parti de ses capacités d'homochromie active:

-pour se camoufler lors de la chasse, ou à but défensif (effrayer les prédateurs par des motifs menaçant)

-pour communiquer avec ses congénères et ainsi faciliter la reproduction

Sa puissance cognitive, en fait un être évolué, capable d'optimiser ses compétences mimétiques en fonction du mode de vie, du milieu.

------> Une stratègie adaptative efficace!

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site